Vincent Carré

Repas des Aînés

Cette année, c’est en Champagne, que la Municipalité d’Armentières
a honoré ses aînés.
Après la visite du Musée de l’Escargot où furent révélés tous les bienfaits
tant thérapeutiques que diététiques de la petite bête à cornes
, les visiteurs se sont vu offrir une cassolette d’escargots et
une coupe de champagne.
L’Auberge Champenoise de Moussy leur servit un copieux repas
tandis que Maud faisait voyager les convives au gré de sa musique,
de ses chants et de ses costumes .

Ensuite, Madame le Maire offrit une gerbe de fleurs à
Madame Rigault Suzanne, doyenne de l’assemblée,
et un panier gastronomique à Monsieur Marteaux Pierre
que ses 86 printemps entraînèrent dans un « cha cha » endiablé.
De nombreux couples prirent possession de la piste de danse
et l’après midi s’acheva dans les rires et la bonne humeur.

Illuminations de Noël 2008

Des rues  illuminées et multicolores, un petit village de montagne avec son église,
son école et sa patinoire, un traîneau chargé de cadeaux, tiré par des rennes
évanescents : c’est la magie de Noël qui commence.

illuminations

Aucune inscription n’est nécessaire pour participer au concours des maisons illuminées.
Un jury municipal effectuera une présélection et transmettra au Conseil Général les noms
des maisons retenues.

Le jury du Conseil Général passera dans les rues d’Armentières  le 17 décembre vers 18 h30 pour noter les candidats et désigner les lauréats.

Un Armentiérois méconnu

Un Armentiérois méconnu

Lorsqu’on pénètre dans le narthex de l’église d’Armentières, on devine, dans la pénombre, une plaque tombale, scellée sur la paroi de droite.

pierre tombale

  Cette stèle porte un nom, que peu d’Armentiérois ont en mémoire. Pourtant ce nom,  on le retrouve sur les cartes d’état major :  au nord de la Coulommière, une parcelle s’appelle le « Bois Dupré ». 
De plus, nous sommes nombreux  à avoir eu entre nos doigts une reproduction d’une oeuvre de cet artiste.

L’école et son histoire

A la fin du siècle dernier (je parle du XIXème) , il avait été demandé aux instituteurs d’établir une monographie sur l’école, le village où ils enseignaient. Monsieur Nicolas était en poste à Armentières depuis 1886. C’est son manuscrit que j’ai recopié et mis en ligne.

 Ecole-Mairie

Dans la partie historique, il s’est beaucoup inspiré de M.L. Benoist, Membre de la Société d’archéologie de Seine et Marne qui a publié une « Notice historique et statistique sur Armentières » en 1888.

Les écoliers visitent leurs futurs locaux

Le lundi 24 novembre, les élèves de l’école d’Armentières
se sont rendus sur le chantier de la nouvelle école en construction.

Tous ont été surpris de la grandeur du bâtiment ; Si certains
ont trouvé beaux les revêtements des murs et des sols
pourtant absents, d’autres ont été très inquiets de l’étroitesse
des toilettes dont seuls ne sont posés que les tuyaux d’évacuation.

Atelier d’art floral

Organisé par l’A.F.R. et encadré par Madame Brigitte de Vaux,
l’atelier d’art floral a accueilli 8 personnes qui se sont initiés
à l’art très codé de la confection d’ un bouquet.

Chacun a réalisé une composition avec les fleurs de son jardin
sous la conduite éclairée de Brigitte.
Puis celle-ci réalisa un grand bouquet qui fut tiré au sort entre
les participants.
C’est Lilianne qui l’a gagné …et…c’était son anniversaire.

Cet atelier fut très apprécié et ceux à venir auront aussi un grand succès.  

11 novembre 2008

 

Après l’appel des Armentiérois « morts au champ d’honneur », Madame le maire
a donné lecture du message de Jean-Marie Bockel.

 2008-11-11

« Il y a aujourd’hui 90 ans, le 11 novembre 1918 à 11 heures, les clairons
sonnaient le cessez-le-feu tout au long de la ligne de front, mettant
un terme aux combats meurtriers de la Première Guerre mondiale […] Aujourd’hui, 90 ans après la fin de ces terribles événements, la France
se souvient du sacrifice de ses enfants et n’oublie pas celui de tous
les hommes venus d’ailleurs pour mourir sur notre sol. »

Les enfants de la classe de CM1-CM2 ont alors entonné la Marseillaise,
reprise par la fanfare de Bernard Mesnil.

A l’issue de la cérémonie, un « pot du souvenir » a réuni tous les participants
à la salle des fêtes.

Blason d’Armentières en Brie

Le blason d’Armentières en Brie a été composé par MOLINIER Jean-Claude en juin 1998. Il se décrit ainsi :

« De gueules à une montagne d’or baignant dans une rivière d’azur surmontée
d’une vache d’argent colletée, clarinée et onglée d’or. « 

De gueules est la couleur traditionnelle de la Brie à laquelle se rattache Armentières en Brie
La montagne indique deux choses : la première est la référence au saint patron qui est St Germain.
Ce dernier est représenté par un rocher ou une montagne. La deuxième raison est qu’ Armentières est une île.
L’idée de l’île est renforcée par la présence de la rivière d’azur au bas de l’écu. C’est la Marne.
La vache symbolise le nom du village qui signifie l’endroit où était parqué le gros troupeau de bétail.
Les ornements représentent du blé pour honorer l’agriculture et du chêne pour rappeler les nombreux bois de la commune.
La couronne de tours est le symbole échu aux communes.